Comment bien choisir son assurance annulation ?

Vous avez réservé votre billet d’avion ainsi que la chambre d’hôtel. Il ne vous reste plus qu’à partir et profiter de votre séjour à l’étranger. Cependant, la vie a joué un mauvais tour. Votre enfant s’est cassé le bras la veille de l’embarquement ou que le train est tombé en panne le jour du départ. Pour éviter de perdre votre argent, il est très conseillé de souscrire une assurance annulation. Voici quelques conseils pour choisir la bonne couverture pour vous.

Quel type d’assurance choisir ?

Il y a deux types d’assurance, dont l’annulation et le multirisque. Si vous êtes contraint d’annuler le voyage pour un des motifs stipulés dans les clauses de votre contrat, alors vous serez remboursé. Cela dit, la couverture annulation prend fin au moment où vous prenez place dans l’avion. Pour le multirisque, il comprend deux garanties, dont l’annulation et le service d’assistance en cas de souci durant le voyage. Avec son tarif un peu plus cher, l’assurance multirisque vous protège mieux que la couverture annulation. Si vous restiez farnienter au bord de la piscine, cette dernière suffirait. Cependant, pour faire du trekking dans les endroits les plus reculés du Cambodge par exemple, l’assurance multirisque semble beaucoup plus pertinente.

Quelles sont les garanties proposées ?

Pour bien choisir le contrat d’assurance qui répond mieux à vos besoins, il faudra comparer les garanties proposées par les assureurs. Pour l’annulation, jetez un œil sur les motifs de remboursement et ceux qui sont dispensés. Quant aux bagages, voyez comment obtenir une indemnité si vos bagages sont perdus ou volés. Vérifiez la franchise, les conditions ainsi que les motifs de remboursement. Concernant la responsabilité civile, il faut bien déterminer en amont si l’assureur offre de solides garanties, car les montants sont énormes si vous avez causé des dégâts humains. Enfin, assurez-vous que votre compagnie prendra en charge vos dépenses médicales durant votre périple ainsi qu’un éventuel rapatriement. A ce titre, pensez à vérifier les maladies ainsi que les types d’accidents couverts et ceux qui ne le sont pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *