Reservation Hotel en ligne sur TVtrip, le 1er guide video d'hotels!
> Europe > > > Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère de Grenoble hôtels proches de musée : Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère de Grenoble, Grenoble infos sur Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère de Grenoble, Grenoble >

Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère de Grenoble (France)

  • A propos
  • Hôtels
  • Voir la carte
  • Photos
loader
illustration

Atouts majeurs de Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère de Grenoble

Plus de cinq mille pièces, objets et documents composent les collections du musée. Un fond précieux car unique, représentatif et diversifié: plus de quatre-vingt affiches originales, des dessins, de nombreuses photographies, des imprimés (tracts, rapports, brochures), des titres de la presse régionale (dont certaines collections complètes comme pour "les Allobroges") et bien sûr des objets. Ce fonds est complété depuis 1990, dans le cadre de l'opération "Mémoire vive", initiée par l'Association du musée, par des archives sonores composées d'interviews d'une centaine d'anciens résistants et déportés isérois

Informations pratiques

Adresse: 14 rue Hébert

Code postal: 38000

Ville: Grenoble

Pays: France

Telephone 1: 04 76 42 38 53

Fax: 04 76 42 55 89

Email: infos@resistance-en-isere.fr

Site internet: http://www.resistance-en-isere.com

Horaires: Tous les jours, sauf le mardi matin, du 1er septembre au 30 juin, de 9h à 18h (samedi et dimanche de 10h à 18h, mardi de 13h30 à 18h). Juillet - août: de 10h à 19h (mardi de 13h30 à 19h)

Tarifs: Entrée gratuite. Visite guidée gratuite le premier dimanche du mois à 14h30. Tarifs des visites commentées: 1h: 84 €. 1h30: 89 €. 2h: 95 €

Acces: Tramway ligne A et bus: arrêt Verdun. Autoroute Lyon-Grenoble, Valence-Grenoble, sortie Grenoble-Bastille. Autoroute Chambéry-Grenoble, sortie Grenoble-Centre ville. Parking: Place de Verdun

Activites: Expositions temporaires, Visites guidées (générales, thématiques), Accueil des scolaires (visites, ateliers), Conférences

Infrastructure: Centre de documentation, phonothèque, une photothèque et une filmothèque. Aides à la visite: audiovisuel (dans les salles). Librairie, carterie, boutique

Thematique(s): Histoire

Equipement: Air conditionné, Equipement audiovisuel: TV, CD photos, vidéo. Ascenseur aux normes handicapés, Toilettes aux normes handicapés, Circulation fauteuils roulants: salles expositions (totale), services commerciaux (totale)

Protection bâtiment: Classement au titre des Monuments Historiques

Monuments à proximité: Muséum d'Histoire Naturelle. Musée de Peinture et de Sculpture. Musée Stendhal. Musée Dauphinois. Musée des Troupes de Montagne. Centre ancien de la ville

Hôtels proche

446 m - Citadines Apart'hotel Grenoble

Le Citadines Grenoble Hotel jouit d’un emplacement idéal aussi bien pour les voyageurs d’affaires que pour les touristes qui séjournent à Grenoble. Les 107 chambres de cet établissement à 6 étages disLire la suiteposent toutes d’aménagements modernes. Les aménagements des chambres incluent coffre fort dans la chambre, sèche-cheveux, journal quotidien, planche à repasser. Les infrastructures proposées par cet établissement de Grenoble incluent chambres / équipements pour mobilité réduite, animaux de compagnie permis, parking, coffres forts. Pour permettre aux clients de se détendre, l’hôtel offre de nombreuses infrastructures et de nombreux services, notamment jardin. Confort moderne et commodité sont associés pour garantir la satisfaction des clients. Outre son emplacement idéal à Grenoble, l’hôtel offre également de nombreux services et un large éventail d’infrastructures aux clients. Pour réserver facilement une chambre au Citadines Grenoble Hotel, veuillez indiquer vos dates de voyage et compléter notre formulaire en ligne sécurisé.Masquer

518 m - Park et Suites Village Elégance Grenoble

Le Scenic Hotel Franz Josef Glacier jouit d’un emplacement idéal aussi bien pour les voyageurs d’affaires que pour les touristes qui séjournent à Franz Josef. Les 130 chambres de cet hôtel 3 étoiles oLire la suiteffrent tous les aménagements indispensables dont les voyageurs d’affaires et les touristes ont besoin. Chaque chambre est agencée avec goût avec planche à repasser, accès internet (sans fil), sèche-cheveux. Ce superbe établissement de Franz Josef dispose de restaurant, bar, salle(s) de réunions / banquets pour le bien-être des clients. Les clients de l’hôtel peuvent profiter des toutes dernières infrastructures sportives et de loisirs disponibles sur place, notamment piscine intérieure, jacuzzi. Outre son emplacement idéal à Franz Josef, l’hôtel offre également de nombreux services et un large éventail d’infrastructures aux clients. Pour réserver une chambre au Scenic Hotel Franz Josef Glacier via notre formulaire en ligne sécurisé, veuillez indiquer vos dates de séjour.Masquer

533 m - Express By Holiday Inn Grenoble - Bernin

De style Bon marché, le Express By Holiday Inn Grenoble - Bernin possède tout le confort de ce type d'établissement : Business Center, Service de blanchisserie, Télévision, Télé Satellite.L'hôtel est Lire la suitesitué dans la section nord-est de Grenoble, Chemin Des Fontaines, à peine à 7 minutes en voiture du centre-ville.L'aéroport de Saint Geoirs est à environ 74 minutes en voiture de l'hôtel (37 kilomètres ).Dans le domaine de l'atypique l'hôtel propose un service: change de devises.Cet hôtel propose Internet haut débit.Masquer

562 m - Kyriad Voiron Chartreuse

Situé côté nord-est et à 7 minutes en voiture du centre-ville, cet hôtel ancré 70 72 COURS BECQUART CASTELBON sera le pied-à-terre idéal pour profiter de toutes les richesses de Grenoble, que vous soyLire la suiteez en séjour pour quelques jours ou pour une durée plus longue.Cet hôtel de Grenoble est de style Familial et de catégorie deux étoiles. Vous y trouverez de nombreux services parmi lesquels : n.a..Vous pourrez rejoindre Saint Geoirs en 74 minutes de voiture (l’aéroport est à 37 kilomètres de l'hôtel).Il appartient à la chaine d'hôtels GTA.Autres informations utiles :Cet hôtel dispose d'un parking.Masquer

567 m - Le Grand Hôtel Grenoble

Le Le Grand Hotel Grenoble Centre Grand Luxe jouit d’un emplacement idéal aussi bien pour les voyageurs d’affaires que pour les touristes qui séjournent à Grenoble.Toutes les chambres de l’hôtel dispoLire la suitesent de toutes les commodités attendues d’un hôtel de cette catégorie pour offrir aux clients un maximum de confort.Chaque chambre de l’hôtel offre coffre fort dans la chambre, bureau, climatisation.Les infrastructures proposées par cet établissement de Grenoble incluent bar, blanchisserie, service de voiturier, service en chambres 24h/24.L’hôtel se caractérise par un mélange de confort moderne et de décoration traditionnelle de Grenoble, ce qui contribue à en faire un établissement original. Pour réserver une chambre au Le Grand Hotel Grenoble Centre Grand Luxe via notre formulaire en ligne sécurisé, veuillez entrer vos dates de séjour.Masquer

Avis des internautes

En savoir plus

Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère de Grenoble - Historique des collections

En 1963, Henri Guillard, directeur de l'école primaire de la rue Lesdiguières, à Grenoble, membre actif de l'IDEM (Institut dauphinois de l'Ecole moderne pour la mise en oeuvre de la méthode Freinet), son ami Pierre Dubois, inspecteur d'académie, adepte lui aussi de la pédagogie Freinet, et le Docteur Charles Katz, président de la section iséroise de l'ANACR (Association nationale des Anciens combattants de la Résistance), réalisent avec l'aide de Robert Avezou, directeur des Archives départementales de l'Isère, une exposition sur la Résistance dauphinoise. Son succès autant que l'envie de tous de donner suite à cette exposition, les amènent, rejoints par Gustave Estadès (ancien du mouvement Combat, déporté et membre du comité directeur de la section de l'Isère de la Fédération nationale des déportés, internés résistants et patriotes - FNDIRP), à fonder la même année, le Comité du Musée de la Résistance dauphinoise. Le Musée de la Résistance dauphinoise est inauguré en 1966, dans un local de la ville de Grenoble (l'appartement natal de Stendhal), 14 rue Jean-Jacques Rousseau, par Hubert Dubedout, maire, en présence de Laure Moulin, sœur de Jean Moulin. En 1970, cette réalisation prend le nom de Musée de la Résistance et de la Déportation et reçoit la même année, la visite et le soutien de Pierre Mendès-France, alors député de l’Isère. Au début des années quatre-vingt, les limites du fonctionnement du musée, en termes d'accès, d'espace, de fonctionnement et de fréquentation, incitent l'association à demander son transfert dans un lieu plus approprié. En 1988, l'immeuble du 14 rue Hébert, propriété de la ville de Grenoble, alors libéré par le déménagement du centre communal d'action sociale (CCAS) est pressenti pour héberger le futur musée départemental. Avec la création du Musée départemental en 1994, le Comité du Musée de la Résistance dauphinoise devient l'Association des membres fondateurs et des amis du Musée départemental de la Résistance et de la Déportation. En juillet 2001, Mme Christine Crifo demande qu'un projet de Centre des Droits de l'Homme soit mis à l'étude dans le cadre et le prolongement du Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère. Tout en la reliant au musée de la Révolution française de Vizille et admettant qu'à terme, les trois équipements départementaux, participent d'un "même dispositif culturel", cette proposition est soumise à l'exécutif du Conseil général de l'Isère en décembre 2001. Cette instance décide alors de créer une Maison des Droits de l'Homme (MDH) en Isère

Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère de Grenoble - Historique des collections

En 1963, Henri Guillard, directeur de l'école primaire de la rue Lesdiguières, à Grenoble, membre actif de l'IDEM (Institut dauphinois de l'Ecole moderne pour la mise en oeuvre de la méthode Freinet), son ami Pierre Dubois, inspecteur d'académie, adepte lui aussi de la pédagogie Freinet, et le Docteur Charles Katz, président de la section iséroise de l'ANACR (Association nationale des Anciens combattants de la Résistance), réalisent avec l'aide de Robert Avezou, directeur des Archives départementales de l'Isère, une exposition sur la Résistance dauphinoise. Son succès autant que l'envie de tous de donner suite à cette exposition, les amènent, rejoints par Gustave Estadès (ancien du mouvement Combat, déporté et membre du comité directeur de la section de l'Isère de la Fédération nationale des déportés, internés résistants et patriotes - FNDIRP), à fonder la même année, le Comité du Musée de la Résistance dauphinoise. Le Musée de la Résistance dauphinoise est inauguré en 1966, dans un local de la ville de Grenoble (l'appartement natal de Stendhal), 14 rue Jean-Jacques Rousseau, par Hubert Dubedout, maire, en présence de Laure Moulin, sœur de Jean Moulin. En 1970, cette réalisation prend le nom de Musée de la Résistance et de la Déportation et reçoit la même année, la visite et le soutien de Pierre Mendès-France, alors député de l’Isère. Au début des années quatre-vingt, les limites du fonctionnement du musée, en termes d'accès, d'espace, de fonctionnement et de fréquentation, incitent l'association à demander son transfert dans un lieu plus approprié. En 1988, l'immeuble du 14 rue Hébert, propriété de la ville de Grenoble, alors libéré par le déménagement du centre communal d'action sociale (CCAS) est pressenti pour héberger le futur musée départemental. Avec la création du Musée départemental en 1994, le Comité du Musée de la Résistance dauphinoise devient l'Association des membres fondateurs et des amis du Musée départemental de la Résistance et de la Déportation. En juillet 2001, Mme Christine Crifo demande qu'un projet de Centre des Droits de l'Homme soit mis à l'étude dans le cadre et le prolongement du Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère. Tout en la reliant au musée de la Révolution française de Vizille et admettant qu'à terme, les trois équipements départementaux, participent d'un "même dispositif culturel", cette proposition est soumise à l'exécutif du Conseil général de l'Isère en décembre 2001. Cette instance décide alors de créer une Maison des Droits de l'Homme (MDH) en Isère

Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère de Grenoble - Historique des collections

En 1963, Henri Guillard, directeur de l'école primaire de la rue Lesdiguières, à Grenoble, membre actif de l'IDEM (Institut dauphinois de l'Ecole moderne pour la mise en oeuvre de la méthode Freinet), son ami Pierre Dubois, inspecteur d'académie, adepte lui aussi de la pédagogie Freinet, et le Docteur Charles Katz, président de la section iséroise de l'ANACR (Association nationale des Anciens combattants de la Résistance), réalisent avec l'aide de Robert Avezou, directeur des Archives départementales de l'Isère, une exposition sur la Résistance dauphinoise. Son succès autant que l'envie de tous de donner suite à cette exposition, les amènent, rejoints par Gustave Estadès (ancien du mouvement Combat, déporté et membre du comité directeur de la section de l'Isère de la Fédération nationale des déportés, internés résistants et patriotes - FNDIRP), à fonder la même année, le Comité du Musée de la Résistance dauphinoise. Le Musée de la Résistance dauphinoise est inauguré en 1966, dans un local de la ville de Grenoble (l'appartement natal de Stendhal), 14 rue Jean-Jacques Rousseau, par Hubert Dubedout, maire, en présence de Laure Moulin, sœur de Jean Moulin. En 1970, cette réalisation prend le nom de Musée de la Résistance et de la Déportation et reçoit la même année, la visite et le soutien de Pierre Mendès-France, alors député de l’Isère. Au début des années quatre-vingt, les limites du fonctionnement du musée, en termes d'accès, d'espace, de fonctionnement et de fréquentation, incitent l'association à demander son transfert dans un lieu plus approprié. En 1988, l'immeuble du 14 rue Hébert, propriété de la ville de Grenoble, alors libéré par le déménagement du centre communal d'action sociale (CCAS) est pressenti pour héberger le futur musée départemental. Avec la création du Musée départemental en 1994, le Comité du Musée de la Résistance dauphinoise devient l'Association des membres fondateurs et des amis du Musée départemental de la Résistance et de la Déportation. En juillet 2001, Mme Christine Crifo demande qu'un projet de Centre des Droits de l'Homme soit mis à l'étude dans le cadre et le prolongement du Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère. Tout en la reliant au musée de la Révolution française de Vizille et admettant qu'à terme, les trois équipements départementaux, participent d'un "même dispositif culturel", cette proposition est soumise à l'exécutif du Conseil général de l'Isère en décembre 2001. Cette instance décide alors de créer une Maison des Droits de l'Homme (MDH) en Isère

Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère de Grenoble - Intérêt architectural

Construit en 1853, l’immeuble n° 14 de la rue Hébert, abritait à l’origine l'Ecole de sculpture architecturale et la demeure de son directeur, le sculpteur Aimé-Charles Irvoy. L’immeuble présente en façade des éléments en ciment moulé (sans doute parmi les plus anciens réalisés) et terre cuite provenant de la maison de son beau-père, le sculpteur Sappey, détruite lors de la construction de la Préfecture de l’Isère. En 1912, l'Université de Grenoble y établit son laboratoire de zoologie et de pisciculture et le maintient jusqu'en 1964, date de son transfert sur le campus de Saint-Martin-d'Hères. Ces locaux sont ensuite occupés par le Centre communal d'action sociale (CCAS) de la Ville de Grenoble jusqu'en 1990. En 1993 et 1994, le Conseil Général de l'Isère fait subir à l’immeuble d'importantes transformations pour y installer le Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère

Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère de Grenoble - Intérêt architectural

Construit en 1853, l’immeuble n° 14 de la rue Hébert, abritait à l’origine l'Ecole de sculpture architecturale et la demeure de son directeur, le sculpteur Aimé-Charles Irvoy. L’immeuble présente en façade des éléments en ciment moulé (sans doute parmi les plus anciens réalisés) et terre cuite provenant de la maison de son beau-père, le sculpteur Sappey, détruite lors de la construction de la Préfecture de l’Isère. En 1912, l'Université de Grenoble y établit son laboratoire de zoologie et de pisciculture et le maintient jusqu'en 1964, date de son transfert sur le campus de Saint-Martin-d'Hères. Ces locaux sont ensuite occupés par le Centre communal d'action sociale (CCAS) de la Ville de Grenoble jusqu'en 1990. En 1993 et 1994, le Conseil Général de l'Isère fait subir à l’immeuble d'importantes transformations pour y installer le Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère

Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère de Grenoble - Intérêt architectural

Construit en 1853, l’immeuble n° 14 de la rue Hébert, abritait à l’origine l'Ecole de sculpture architecturale et la demeure de son directeur, le sculpteur Aimé-Charles Irvoy. L’immeuble présente en façade des éléments en ciment moulé (sans doute parmi les plus anciens réalisés) et terre cuite provenant de la maison de son beau-père, le sculpteur Sappey, détruite lors de la construction de la Préfecture de l’Isère. En 1912, l'Université de Grenoble y établit son laboratoire de zoologie et de pisciculture et le maintient jusqu'en 1964, date de son transfert sur le campus de Saint-Martin-d'Hères. Ces locaux sont ensuite occupés par le Centre communal d'action sociale (CCAS) de la Ville de Grenoble jusqu'en 1990. En 1993 et 1994, le Conseil Général de l'Isère fait subir à l’immeuble d'importantes transformations pour y installer le Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère

Atouts majeurs de Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère de Grenoble

Plus de cinq mille pièces, objets et documents composent les collections du musée. Un fond précieux car unique, représentatif et diversifié: plus de quatre-vingt affiches originales, des dessins, de nombreuses photographies, des imprimés (tracts, rapports, brochures), des titres de la presse régionale (dont certaines collections complètes comme pour "les Allobroges") et bien sûr des objets. Ce fonds est complété depuis 1990, dans le cadre de l'opération "Mémoire vive", initiée par l'Association du musée, par des archives sonores composées d'interviews d'une centaine d'anciens résistants et déportés isérois

Atouts majeurs de Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère de Grenoble

Plus de cinq mille pièces, objets et documents composent les collections du musée. Un fond précieux car unique, représentatif et diversifié: plus de quatre-vingt affiches originales, des dessins, de nombreuses photographies, des imprimés (tracts, rapports, brochures), des titres de la presse régionale (dont certaines collections complètes comme pour "les Allobroges") et bien sûr des objets. Ce fonds est complété depuis 1990, dans le cadre de l'opération "Mémoire vive", initiée par l'Association du musée, par des archives sonores composées d'interviews d'une centaine d'anciens résistants et déportés isérois

Atouts majeurs de Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère de Grenoble

Plus de cinq mille pièces, objets et documents composent les collections du musée. Un fond précieux car unique, représentatif et diversifié: plus de quatre-vingt affiches originales, des dessins, de nombreuses photographies, des imprimés (tracts, rapports, brochures), des titres de la presse régionale (dont certaines collections complètes comme pour "les Allobroges") et bien sûr des objets. Ce fonds est complété depuis 1990, dans le cadre de l'opération "Mémoire vive", initiée par l'Association du musée, par des archives sonores composées d'interviews d'une centaine d'anciens résistants et déportés isérois

> Europe > > > Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère de Grenoble hôtels proches de musée : Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère de Grenoble, Grenoble infos sur Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère de Grenoble, Grenoble >

TVtrip international

dansk | deutsch | ελληνικά | english | english | español | suomi | français | magyar | italiano | 日本語 | 한국어 | nederlands | norsk | polski | português | română | русский | српски | svenska | 中文 | 中文

TVtrip international

| | | | | | | | | | | | | | | | | | | | |

Pourquoi utiliser TVtrip?

  • Meilleurs prix

    Grâce à nos partenaires, vous accédez aux meilleurs prix pour votre réservation d'hôtel

  • Qualité

    Toutes nos vidéos sont filmées par des professionnels

  • Le maximum de choix

    Choisissez parmi nos 35 884 vidéos pour faciliter votre reservation d'hotel

  • Transparence

    Des vidéos objectives et professionnelles pour vous aider à choisir le bon hôtel

  • Nous parlons votre langue

    TVtrip est disponible en 22 langues

Informations

Conditions d'utilisation | Charte de confidentialité | A propos de TVtrip | L'Equipe | Presse | Aide | Nous contacter

* Meilleur prix chez nos partenaires de réservation sur les 30 prochains jours.
Le montant affiché est donné à titre indicatif et calculé selon le taux de change en vigueur ce jour.

Vous êtes propriétaire d'un hôtel ?

© 2019 - TVtrip.com

Légende