Reservation Hotel en ligne sur TVtrip, le 1er guide video d'hotels!
> Europe > > > Musée Réattu hôtels proches de musée : Musée Réattu, Arles infos sur Musée Réattu, Arles >

Musée Réattu (France)

  • A propos
  • Hôtels
  • Voir la carte
  • Photos
loader
illustration

Atouts majeurs de Musée Réattu

Peintures et dessins (800) de Jacques Réattu. Collection réunie par Réattu à Rome. Fonds exceptionnel de photographies. Depuis mai 2008, une Chambre d'écoute accueille les oeuvres d'art sonore. Il s'agit d'une salle entièrement dédiée à cas artistes "tailleurs de son", pour inciter le visiteur à larguer les amarres visuelles...

Informations pratiques

Adresse: 10 rue du Grand Prieuré

Code postal: 13200

Ville: Arles

Pays: France

Telephone 1: 04 90 96 37 58

Fax: 04 90 49 36 97

Email: musee.reattu@ville-arles.fr

Site internet: http://www.museereattu.arles.fr

Horaires: Du 8 juillet au 30 septembre: 10h - 19h. Du 1er octobre au 29 novembre: 10h - 12h30 et 14h - 18h30. Du mardi au dimanche, du 8 juillet au 29 novembre.

Tarifs: Plein: 7 €. Réduit (sur présentation de justificatifs: 12-18ans. Etudiants français et étrangers. Enseignants. Groupes à partir de 10 personnes. demandeurs d'emploi. invalides): 5 €.

Acces: Gare SNCF. Aéroport (Nimes Camargues 20 km)

Itinéraire: Le parc Naturel Régional de Camargue, Les Saintes-Maries-de-la-Mer et le Pays d'Arles

Activites: Expositions temporaires, Visites guidées (générales, thématiques, enfants, Accueil des scolaires, Ateliers du musée pour enfants, Conférences

Infrastructure: Jardin accessible au public. Photothèque. Centre de documentation

Thematique(s): Art du XXe (art moderne et contemporain), Photographie (collection photographique non documentaire), Arts décoratifs, Beaux-Arts

Fermeture: lundi et le 1er novembre

Artiste(s): Simon Vouet, Jacques Réattu, Raspal, Balze, Henri Rousseau, Léger, André Marchand, Srathou, Dufy, Gauguin, Marquet, Gromaire, Picasso, Ossip Zadkine…

Personnage(s): Jacques Réattu

Monuments à proximité: Musée de l'Arles Antique, les Arènes, le Théâtre Antique, le Cloître St Trophime, Alyscamps, Thermes de Constantin et le Crytoportiques

Hôtels proche

18 m - Hôtel du Musée

Grâce à son emplacement en plein centre, le Hotel Du Musee est proche de la plupart des attractions touristiques et des commerces de Arles.Toutes les chambres de l’hôtel disposent de toutes les commodLire la suiteités attendues d’un hôtel de cette catégorie pour offrir aux clients un maximum de confort.Chaque chambre est entièrement équipée avec chambres non-fumeur, climatisation, télévision, bain, douche, douche et bain séparés.Les aménagements et services offerts dans cet établissement de Arles incluent boutiques, bar, service en chambre, coffres forts, centre d’affaires, service de voiturier.Les infrastructures sportives et de loisirs disponibles au sein de l’hôtel incluent jardin.L’hôtel offre un service chaleureux et accueillant de niveau international.Pour votre réservation au Hotel Du Musee de Arles, veuillez choisir les dates de votre séjour et remplir notre formulaire en ligne sécurisé.Masquer

86 m - Hôtel d'Arlatan

Le Hotel d Arlatan se trouve à Arles, ce qui en fait l’un des meilleurs hôtels où séjourner lorsqu’on visite la ville.Le Hotel d Arlatan jouit d’un emplacement idéal avec des aménagements modernes danLire la suites toutes les chambres et d’un service exceptionnel.Les chambres sont équipées de : chambres non-fumeur, climatisation, télévision, bain, douche et bain séparés, mini-bar.Les clients qui séjournent dans cet établissement de Arles peuvent profiter des nombreuses infrastructures de l’hôtel, telles que service en chambres 24h/24, boutiques, ascenseur, bar, centre d’affaires, animaux de compagnie permis.L’hôtel allie parfaitement culture traditionnelle et confort moderne pour vous garantir un séjour mémorable. Pour votre réservation au Hotel d Arlatan de Arles, veuillez choisir les dates de votre séjour et remplir notre formulaire en ligne sécurisé.Masquer

100 m - Logis De La Muette

Les équipements et services, tels que chambres non-fumeur, climatisation, télévision, bain, douche, mini-bar, balcon/terrasse, font partie des aménagements offerts aux clients dans chaque chambre.Par Lire la suiteailleurs, cet établissement à Arles offre: coffres forts, centre d’affaires, animaux de compagnie permis.Ce charmant établissement est depuis longtemps l’un des plus populaires de Arles auprès des voyageurs d’affaires et des touristes.Réservez une chambre en toute simplicité au Logis De La Muette de Arles via notre formulaire en ligne sécurisé. Entrez simplement vos dates puis cliquez sur "Chercher".Masquer

136 m - EXCLUSIVE HOTEL L ARLATAN

L Exclusive Hotel D Arlatan est un établissement familial logé à deux pas de la Place du Forum, dans la ville provenciale d Arles. : : L hôtel comprend un parking sur place (payant), une salle à mangeLire la suiter et des services de blanchisserie. : : Les chambres ont la climatisation, TV, mini-bar et sèche-cheveux. Les chambres sont décorées avec des antiquités provenciales. Chaque logement possède son propre équipement spécial : patio, cheminée...Masquer

139 m - COMFORT HOTEL ACACIAS

C'est à Arles que se trouve l'établissement, dans lequel la sérénité et le repos sont au centre des préoccupations.

Avis des internautes

En savoir plus

Musée Réattu - Historique des collections

Le peintre arlésien Jacques Réattu, grand prix de Rome en 1790, revint vivre définitivement à Arles en 1798. Il se porta acquéreurde la commanderie de Saliers, où il s’installa, et du Grand-Prieuré. Si la commanderie, où il aménagea son atelier, au nord, face au Rhône, put être achetée d’un seul tenant en 1796, il lui fallut vingt-six ans, de 1801 à 1827, pour acheter les vingt-six lots du Grand-Prieuré. Réattu mourut le 7 septembre 1833, léguant tous ses biens à sa fille unique Élisabeth. Devenue Madame Grange, elle demeure dans les lieux, parmi les oeuvres et les collections de son père. Lors de la séance du conseil municipal du 9 septembre 1867, le maire, Joseph Achille Moutet fit approuver l’acquisition par la ville des bâtiments et des oeuvres contre une rente viagère de 6 000 francs par an au profit des époux Grange, ceux-ci gardant la jouissance des lieux mais devant ouvrir leur maison au public une fois par mois. Outre le désir d’avoir en ville un musée regroupant des oeuvres de grande qualité, le maire mettait en avant l’opportunité de récupérer des locaux qui faisaient défaut à la ville. Y furent ainsi abrités le Mont-de-piété, un entrepôt de tabac ou encore l’école de dessin. Le 10 mars 1868, un acte fut signé devant notaire qui marque la naissance du musée Réattu. étaient alors présentées en rangs serrés (peintures, sculptures, dessins, gravures, objets d’art, mobilier). Le manque de place aboutit en 1879 au projet de déménager le Musée Réattu, du moins les oeuvres n’appartenant pas en propre à la collection Grange. Plusieurs lieux furent suggérés par le conservateur de l’époque: l’église Sainte-Anne pour l'archéologie et l’ancien Archevêché. Un musée des Beaux-arts à l'Archevêché vit bien le jour et un certain nombre de toiles y furent exposées. D’après un courrier de Fernand Benoît de 1941, alors conservateur, au maire de la Ville d’Arles, un nouveau transfert fut à cette date effectué du musée des Beaux-arts vers le Grand-Prieuré. En 1956, une rénovation est entreprise. Les travaux dureront jusqu’en 1964 et porteront sur l’ensemble du bâtiment. Seul le rez-de-chaussée autour de la troisième cour fut traité partiellement. Au niveau muséographique, les seuls aménagements importants concernèrent les salles Picasso en 1991 et furent réalisés par l’architecte Jean-Michel Wilmotte. En 2004, la rédaction du Projet Scientifique et Culturel permet une réflexion de fond sur le musée et ses collections, ses réalités et ses projets. L’identité du musée, affirmée dans les années 60, est construite autour d'une politique culturelle fondée sur l’art contemporain et la photographie (le 28 mai 1965 commence, quasiment sans moyens, l'aventure de cette collection, la première du genre dans un musée des beaux-arts, à laquelle vont contribuer avec une générosité inoüïe les plus grands photographes et quelques collectionneurs visionnaires). L'ouverture à la commande dans les années 80, et à l'art sonore en 2006, sont également des éléments déterminants de la constitution du fonds.

Musée Réattu - Historique des collections

Le peintre arlésien Jacques Réattu, grand prix de Rome en 1790, revint vivre définitivement à Arles en 1798. Il se porta acquéreurde la commanderie de Saliers, où il s’installa, et du Grand-Prieuré. Si la commanderie, où il aménagea son atelier, au nord, face au Rhône, put être achetée d’un seul tenant en 1796, il lui fallut vingt-six ans, de 1801 à 1827, pour acheter les vingt-six lots du Grand-Prieuré. Réattu mourut le 7 septembre 1833, léguant tous ses biens à sa fille unique Élisabeth. Devenue Madame Grange, elle demeure dans les lieux, parmi les oeuvres et les collections de son père. Lors de la séance du conseil municipal du 9 septembre 1867, le maire, Joseph Achille Moutet fit approuver l’acquisition par la ville des bâtiments et des oeuvres contre une rente viagère de 6 000 francs par an au profit des époux Grange, ceux-ci gardant la jouissance des lieux mais devant ouvrir leur maison au public une fois par mois. Outre le désir d’avoir en ville un musée regroupant des oeuvres de grande qualité, le maire mettait en avant l’opportunité de récupérer des locaux qui faisaient défaut à la ville. Y furent ainsi abrités le Mont-de-piété, un entrepôt de tabac ou encore l’école de dessin. Le 10 mars 1868, un acte fut signé devant notaire qui marque la naissance du musée Réattu. étaient alors présentées en rangs serrés (peintures, sculptures, dessins, gravures, objets d’art, mobilier). Le manque de place aboutit en 1879 au projet de déménager le Musée Réattu, du moins les oeuvres n’appartenant pas en propre à la collection Grange. Plusieurs lieux furent suggérés par le conservateur de l’époque: l’église Sainte-Anne pour l'archéologie et l’ancien Archevêché. Un musée des Beaux-arts à l'Archevêché vit bien le jour et un certain nombre de toiles y furent exposées. D’après un courrier de Fernand Benoît de 1941, alors conservateur, au maire de la Ville d’Arles, un nouveau transfert fut à cette date effectué du musée des Beaux-arts vers le Grand-Prieuré. En 1956, une rénovation est entreprise. Les travaux dureront jusqu’en 1964 et porteront sur l’ensemble du bâtiment. Seul le rez-de-chaussée autour de la troisième cour fut traité partiellement. Au niveau muséographique, les seuls aménagements importants concernèrent les salles Picasso en 1991 et furent réalisés par l’architecte Jean-Michel Wilmotte. En 2004, la rédaction du Projet Scientifique et Culturel permet une réflexion de fond sur le musée et ses collections, ses réalités et ses projets. L’identité du musée, affirmée dans les années 60, est construite autour d'une politique culturelle fondée sur l’art contemporain et la photographie (le 28 mai 1965 commence, quasiment sans moyens, l'aventure de cette collection, la première du genre dans un musée des beaux-arts, à laquelle vont contribuer avec une générosité inoüïe les plus grands photographes et quelques collectionneurs visionnaires). L'ouverture à la commande dans les années 80, et à l'art sonore en 2006, sont également des éléments déterminants de la constitution du fonds.

Musée Réattu - Historique des collections

Le peintre arlésien Jacques Réattu, grand prix de Rome en 1790, revint vivre définitivement à Arles en 1798. Il se porta acquéreurde la commanderie de Saliers, où il s’installa, et du Grand-Prieuré. Si la commanderie, où il aménagea son atelier, au nord, face au Rhône, put être achetée d’un seul tenant en 1796, il lui fallut vingt-six ans, de 1801 à 1827, pour acheter les vingt-six lots du Grand-Prieuré. Réattu mourut le 7 septembre 1833, léguant tous ses biens à sa fille unique Élisabeth. Devenue Madame Grange, elle demeure dans les lieux, parmi les oeuvres et les collections de son père. Lors de la séance du conseil municipal du 9 septembre 1867, le maire, Joseph Achille Moutet fit approuver l’acquisition par la ville des bâtiments et des oeuvres contre une rente viagère de 6 000 francs par an au profit des époux Grange, ceux-ci gardant la jouissance des lieux mais devant ouvrir leur maison au public une fois par mois. Outre le désir d’avoir en ville un musée regroupant des oeuvres de grande qualité, le maire mettait en avant l’opportunité de récupérer des locaux qui faisaient défaut à la ville. Y furent ainsi abrités le Mont-de-piété, un entrepôt de tabac ou encore l’école de dessin. Le 10 mars 1868, un acte fut signé devant notaire qui marque la naissance du musée Réattu. étaient alors présentées en rangs serrés (peintures, sculptures, dessins, gravures, objets d’art, mobilier). Le manque de place aboutit en 1879 au projet de déménager le Musée Réattu, du moins les oeuvres n’appartenant pas en propre à la collection Grange. Plusieurs lieux furent suggérés par le conservateur de l’époque: l’église Sainte-Anne pour l'archéologie et l’ancien Archevêché. Un musée des Beaux-arts à l'Archevêché vit bien le jour et un certain nombre de toiles y furent exposées. D’après un courrier de Fernand Benoît de 1941, alors conservateur, au maire de la Ville d’Arles, un nouveau transfert fut à cette date effectué du musée des Beaux-arts vers le Grand-Prieuré. En 1956, une rénovation est entreprise. Les travaux dureront jusqu’en 1964 et porteront sur l’ensemble du bâtiment. Seul le rez-de-chaussée autour de la troisième cour fut traité partiellement. Au niveau muséographique, les seuls aménagements importants concernèrent les salles Picasso en 1991 et furent réalisés par l’architecte Jean-Michel Wilmotte. En 2004, la rédaction du Projet Scientifique et Culturel permet une réflexion de fond sur le musée et ses collections, ses réalités et ses projets. L’identité du musée, affirmée dans les années 60, est construite autour d'une politique culturelle fondée sur l’art contemporain et la photographie (le 28 mai 1965 commence, quasiment sans moyens, l'aventure de cette collection, la première du genre dans un musée des beaux-arts, à laquelle vont contribuer avec une générosité inoüïe les plus grands photographes et quelques collectionneurs visionnaires). L'ouverture à la commande dans les années 80, et à l'art sonore en 2006, sont également des éléments déterminants de la constitution du fonds.

Musée Réattu - Intérêt architectural

Prieuré de l'ordre de Malte. Melchior Cossa, nommé commandeur par le pape en 1475, sur la recommandation du roi René, fait élever une partie des bâtiments. Il leur donne un caractère sévère, ne les décorant que de faux machicoulis ou d’une échauguette, des artifices de défense. Il fait construire, en 1503, la chapelle Saint-Jean où il est enseveli à sa mort. Celle-ci a un chevet plat, caractéristique des lieux de culte de l’Ordre et comporte trois travées voûtées d’ogives ainsi qu’une petite sacristie au nord. La commanderie fut agrandie et, de 1586 à 1603, une salle des archives, jusque-là située au premier étage, fut créée au-dessus de la chapelle dont le seul accès était une lourde porte de fer. Honoré Quiqueran de Beaujeu, commandeur de Saliers, né à Arles est nommé Grand-Prieur en 1637. Il entreprend des constructions importantes dans le Grand-Prieuré. Il fait ouvrir une tribune sur la chapelle, au-dessus de la porte axiale et construire à la place de l’ancien escalier en vis, un nouvel escalier dans la cour d’honneur. Le 19 septembre 1792, un décret de la Convention prescrivit la mise sous séquestre et la vente des biens de l’Ordre en France. Le Grand-Prieuré fut démantelé en plusieurs lots vendus tout au long de l’année 1793. En mars 1795, « l’Hôtel était jonché de débris et tout rempli de décombres »

Musée Réattu - Intérêt architectural

Prieuré de l'ordre de Malte. Melchior Cossa, nommé commandeur par le pape en 1475, sur la recommandation du roi René, fait élever une partie des bâtiments. Il leur donne un caractère sévère, ne les décorant que de faux machicoulis ou d’une échauguette, des artifices de défense. Il fait construire, en 1503, la chapelle Saint-Jean où il est enseveli à sa mort. Celle-ci a un chevet plat, caractéristique des lieux de culte de l’Ordre et comporte trois travées voûtées d’ogives ainsi qu’une petite sacristie au nord. La commanderie fut agrandie et, de 1586 à 1603, une salle des archives, jusque-là située au premier étage, fut créée au-dessus de la chapelle dont le seul accès était une lourde porte de fer. Honoré Quiqueran de Beaujeu, commandeur de Saliers, né à Arles est nommé Grand-Prieur en 1637. Il entreprend des constructions importantes dans le Grand-Prieuré. Il fait ouvrir une tribune sur la chapelle, au-dessus de la porte axiale et construire à la place de l’ancien escalier en vis, un nouvel escalier dans la cour d’honneur. Le 19 septembre 1792, un décret de la Convention prescrivit la mise sous séquestre et la vente des biens de l’Ordre en France. Le Grand-Prieuré fut démantelé en plusieurs lots vendus tout au long de l’année 1793. En mars 1795, « l’Hôtel était jonché de débris et tout rempli de décombres »

Musée Réattu - Intérêt architectural

Prieuré de l'ordre de Malte. Melchior Cossa, nommé commandeur par le pape en 1475, sur la recommandation du roi René, fait élever une partie des bâtiments. Il leur donne un caractère sévère, ne les décorant que de faux machicoulis ou d’une échauguette, des artifices de défense. Il fait construire, en 1503, la chapelle Saint-Jean où il est enseveli à sa mort. Celle-ci a un chevet plat, caractéristique des lieux de culte de l’Ordre et comporte trois travées voûtées d’ogives ainsi qu’une petite sacristie au nord. La commanderie fut agrandie et, de 1586 à 1603, une salle des archives, jusque-là située au premier étage, fut créée au-dessus de la chapelle dont le seul accès était une lourde porte de fer. Honoré Quiqueran de Beaujeu, commandeur de Saliers, né à Arles est nommé Grand-Prieur en 1637. Il entreprend des constructions importantes dans le Grand-Prieuré. Il fait ouvrir une tribune sur la chapelle, au-dessus de la porte axiale et construire à la place de l’ancien escalier en vis, un nouvel escalier dans la cour d’honneur. Le 19 septembre 1792, un décret de la Convention prescrivit la mise sous séquestre et la vente des biens de l’Ordre en France. Le Grand-Prieuré fut démantelé en plusieurs lots vendus tout au long de l’année 1793. En mars 1795, « l’Hôtel était jonché de débris et tout rempli de décombres »

Atouts majeurs de Musée Réattu

Peintures et dessins (800) de Jacques Réattu. Collection réunie par Réattu à Rome. Fonds exceptionnel de photographies. Depuis mai 2008, une Chambre d'écoute accueille les oeuvres d'art sonore. Il s'agit d'une salle entièrement dédiée à cas artistes "tailleurs de son", pour inciter le visiteur à larguer les amarres visuelles...

Atouts majeurs de Musée Réattu

Peintures et dessins (800) de Jacques Réattu. Collection réunie par Réattu à Rome. Fonds exceptionnel de photographies. Depuis mai 2008, une Chambre d'écoute accueille les oeuvres d'art sonore. Il s'agit d'une salle entièrement dédiée à cas artistes "tailleurs de son", pour inciter le visiteur à larguer les amarres visuelles...

Atouts majeurs de Musée Réattu

Peintures et dessins (800) de Jacques Réattu. Collection réunie par Réattu à Rome. Fonds exceptionnel de photographies. Depuis mai 2008, une Chambre d'écoute accueille les oeuvres d'art sonore. Il s'agit d'une salle entièrement dédiée à cas artistes "tailleurs de son", pour inciter le visiteur à larguer les amarres visuelles...

> Europe > > > Musée Réattu hôtels proches de musée : Musée Réattu, Arles infos sur Musée Réattu, Arles >

TVtrip international

dansk | deutsch | ελληνικά | english | english | español | suomi | français | magyar | italiano | 日本語 | 한국어 | nederlands | norsk | polski | português | română | русский | српски | svenska | 中文 | 中文

TVtrip international

| | | | | | | | | | | | | | | | | | | | |

Pourquoi utiliser TVtrip?

  • Meilleurs prix

    Grâce à nos partenaires, vous accédez aux meilleurs prix pour votre réservation d'hôtel

  • Qualité

    Toutes nos vidéos sont filmées par des professionnels

  • Le maximum de choix

    Choisissez parmi nos 35 884 vidéos pour faciliter votre reservation d'hotel

  • Transparence

    Des vidéos objectives et professionnelles pour vous aider à choisir le bon hôtel

  • Nous parlons votre langue

    TVtrip est disponible en 22 langues

Informations

Conditions d'utilisation | Charte de confidentialité | A propos de TVtrip | L'Equipe | Presse | Aide | Nous contacter

* Meilleur prix chez nos partenaires de réservation sur les 30 prochains jours.
Le montant affiché est donné à titre indicatif et calculé selon le taux de change en vigueur ce jour.

Vous êtes propriétaire d'un hôtel ?

© 2016 - TVtrip.com

Légende